Astaxanthine Liposomale : un excellent antioxydant !

Asthaxanthine-Liposomale-Jean-Marc-Fraiche-VousEtesUnique.com

Des chercheurs travaillent depuis quelques années sur une molécule produite par des micro-algues et que l’on appelle l’astaxanthine.

Cette molécule est considérée par beaucoup comme un nutriment majeur pour nous permettre de lutter contre certaines formes de vieillissement, en particulier celles produites par les rayons du soleil.

Qu’est-ce que l’astaxanthine ?

L’astaxanthine est un pigment naturel de couleur rose ou rougeâtre qui appartient à la grande famille des caroténoïdes.

Les caroténoïdes sont des nutriments connus pour être de puissants antioxydants capables de protéger nos cellules contre les attaques de certains radicaux libres.

L’astaxanthine est une molécule fabriquée par de l’algue Haematococcus pluvialis

Asthaxantine-Flamant-Rose-Jean-Marc-Fraiche-VousEtesUnique.com
L’astaxanthine va poursuivre son chemin dans la chaîne alimentaire par l’intermédiaire du zooplancton qui se nourrit de ces micro-algues puis par les plus gros consommateurs de ce zooplancton :

  • les flamants roses,
  • les saumons,
  • les crevettes

qui en consomment tellement, que l’effet le plus visible de l’astaxanthine est de leur donner une couleur rose !

Mais l’apport de l’astaxanthine ne s’arrête pas là.

En fait, ce nutriment joue un rôle prépondérant et global dans le renforcement de l’organisme des espèces qui en sont les plus grandes consommatrices.Le meilleur exemple est sans doute celui des saumons sauvages. Leur capacité à remonter les rivières n’est pas unique chez les poissons, d’autres espèces le font, comme l’esturgeon jaune et l’esturgeon d’Europe. 

Asthaxantine-Saumons-Sauvages-Jean-Marc-Fraiche-VousEtesUnique.com

Mais les saumons sauvages sont dotés d’une puissance et d’une résistance physique exceptionnelle.

Pour retrouver le lieu de leur naissance, ils remontent les rivières à contre-courant pendant plus d’une semaine ce qui fait de cette migration l’un des exploits les plus inouïs du monde animal.

Des scientifiques se sont penchés sur ce phénomène et ont émis l’hypothèse que la concentration hors norme d’astaxanthine contenue dans les muscles du saumon sauvage expliquerait en partie son extraordinaire résistance. 

Le saumon sauvage a la capacité d’accumuler de manière sélective l’astaxanthine issue de son alimentation et de le stocker dans ses muscles. 

Ainsi le saumon sauvage peut contenir jusqu’à 40 mg d’astaxanthine par kilo.

L’astaxanthine est ici présentée sous forme liposomale.

Par définition un liposome est comme un sac à membrane lipidique qui transporte une substance à travers les membranes des cellules.

Il est incroyablement efficace pour accomplir cette tâche, car il est fait du même type de graisse qui constitue les membranes cellulaires, ce qui lui permet de traverser cette barrière beaucoup plus facilement.

De plus, les liposomes sont extrêmement minuscules et peuvent ainsi passer par toutes fissures les plus infimes de nos barrières cellulaires et ainsi pouvoir faire absorber une plus grande quantité d’astaxanthine à chaque prise dans les cellules. 

Asthaxantine-Recherches-Jean-Marc-Fraiche-VousEtesUnique.com

Les recherches sur l’astaxanthine naturel ont réussi à prouver que cette molécule possède des propriétés  à éliminer les radicaux libres :

  • 14,3 fois plus puissant que la vitamine E,
  • 20,9 fois plus puissant que l’astaxanthine synthétique,
  • 53,7 fois plus puissant que le bêta-carotène,
  • 64,9 fois plus puissant que la vitamine C !

L’astaxanthine a la capacité à piéger l’oxygène singulet* :

  • 6000 x plus puissante que la vitamine C
  • 800 x plus puissante que le Coenzyme Q10
  • 550 x plus puissante que les catéchines du thé vert
  • 550 x plus puissante que la vitamine E
  • 75 x plus puissante que l’acide alpha-lipoïque
  • 11 x plus puissante que le bêta-carotène
  • 2,75 x plus puissante que la lutéine

C’est par conséquent un ingrédient très intéressant.

* L’oxygène singulet est un composé d’oxygène qui laisse des marques de vieillissement du corps. Il vous empreinte définitivement de traces vieillissantes.

Il laisse sur vous des cicatrices et vous marque au « fer rouge ».

C’est sous l’action des rayons ultraviolets que l’oxygène produit des espèces actives comme l’oxygène singulet.

Cet oxygène singulet est à l’origine des rides mais aussi des cancers de la peau.

 

Asthaxantine-Viasage-femme-soins-Jean-Marc-Fraiche-VousEtesUnique.com

L’astaxantine peut être utile pour :

  • Protéger votre peau des agressions extérieures (rayons ultraviolets, pollution…) : préparation à l’exposition au soleil, réduction des rides, taches de vieillesse
  • Protéger vos yeux et améliorer la vue : yeux sensibles au soleil, difficultés d’accommodation, fatigue oculaire, prévention de la dégénération maculaire liée à l’âge et de la cataracte,
  • Maintenir les capacités de votre cerveau : prévention des maladies neurodégénératives associées au stress oxydatif
  • Protéger votre système cardiovasculaire : oxydation des lipidipes, prévention de l’artériosclérose
  • Prévenir les cancers : les études conduites chez l’animal ont démontré un effet protecteur contre la carcinogenèse de la vessie et la carcinogenèse buccale
  • Lutter contre les douleurs inflammatoires : arthrite, tendinites…
  • Contribuer au bon fonctionnement de votre appareil digestif : aide aux traitements des infections à Helicobacter pylori, inflammation gastrique, prévention des ulcères
  • Améliorer vos performances sportives et de récupération des efforts physiques : endurance à l’effort, réduction du niveau d’acide lactique, accélération de la combustion des graisses
  • Améliorer la fertilité chez l’homme avec des effets positifs observés sur la fonction spermatique.

Extra-life-vision-Jean-Marc-Fraiche-VousEtesUnique.com

Profitez des bienfaits de l’Astaxanthine Liposomale grâce à notre concentré et dans notre complexe EXTRA LIFE VISION

Rouge-Je-commande-Alpha
Pour bénéficier des bienfaits l’Astaxanthine Liposomale, ouvrez un compte sur www.rlpconcept.com avec votre e-mail et le code réfèrent : CHRO4285

Besoin d’aide ? Contactez-moi ICI


Vous avez aimé « Astaxanthine Liposomale : un excellent antioxydant !» Voici 4 autres articles que vous apprécierez :

C’était : « Astaxanthine Liposomale : un excellent antioxydant ! »

Bonne journée & bonne glisse.

Jean-Marc-Fraiche-17-12-2017-V3

Jean-Marc FRAICHE

www.Phyto-Market.com

Faire la différence une personne à la fois ! Cet article «Astaxanthine Liposomale : un excellent antioxydant !» vous a plu, partagez- le sur votre réseau social préféré. 😉

Important :

Les informations contenues dans cet article ne peuvent en aucun cas être considérées comme un substitut au savoir médical. Les compléments alimentaires ne soignent pas et ils ne guérissent pas.

Aucune des énonciations contenues dans cet article n’est à comprendre comme affirmation absolue. Il est toujours recommandé de consulter son médecin en cas de maladies avant d’utiliser un complément alimentaire.

Avis de non-responsabilité concernant le produit : ces déclarations n’ont pas été évaluées par la Food and Drug Administration. Ce produit n’est pas destiné à traiter, diagnostiquer, guérir ou prévenir toute maladie.


Références | Sources

  1. Le Bail D. Astaxanthine: l’actif naturel multi-protecteur! Belle Santé. 2010; 127: 82-4.
  2. Aoi W, Naito Y, Takanami Y, Ishii T, Kawai Y, Akagiri S, et al. Astaxanthin improves muscle  lipid metabolism in exercise via inhibitory effect of oxidative CPT I modification. Biochem  Biophys Res Com. 2008; 366(4): 892-7.
  3. Aoi W, Naito Y, et al. Astaxanthin limits exercise-induced skeletal and cardiac muscle  damage in mice.Antioxid Redox Signal. 2003; 5(1): 139-44.
  4. Arakane K. Superior skin protection via Astaxanthin. Interdisciplinary Journal Res on  Carotenoids. 2002 ; 5: 21-4.
  5. Barros MP, Pinto E, et al. Astaxanthin and peridinin inhibit oxidative damage in Fe (2+)  loaded liposomes : scavenging oxyradicals or changing membrane permeability ?  Biochem Biophys Res Commun. 2001; 288(1): 225-32.
  6. Chew BP, Park JS, et al. A comparison of the anticancer activities of dietary beta-carotene, canthaxanthin and Astaxanthin in mice in vivo. Anticancer Res. 1999 19(3A): 1849-53.
  7. Clark RM, Yao L, et al. A comparison of lycopene and Astaxanthin absorption from corn oil and olive oil emulsions. Lipids. 2000; 35(7): 803-6.
  8. Gradelet S, Le Bon A, et al. Dietary carotenoids inhibit aflatoxin B1-induced liver preneoplastic foci and DNA damage in the rat: role of the modulation of aflatoxin B1 metabolism. Carcinogenesis. 1998; 19(3): 403-11.
  9. Gradelet S, Astorg P, et al. Modulation of aflatoxin B1 carcinogenicity, genotoxicity and metabolism in rat liver by dietary carotenoids: evidence for a protective effect of CYP1A inducers. Cancer Lett. 1997; 114(1-2): 221-3.
  10. Gross GJ, Lockwood SF. Acute and chronic administration of disodium disuccinate Astaxanthin (Cardax) produces marked cardioprotection in dog hearts. Mol Cell Biochem . 2005; 272(1-2): 221-7.
  11. Guerin M, Huntley ME, et al. Haematococcus Astaxanthin: applications for human health and nutrition.Trends Biotechnol. 2003; 21(5): 210-6.
  12. Hussein G, Goto H, et al. Antihypertensive potential and mechanism of action of Astaxanthin: II. Vascular reactivity and hemorheology in spontaneously hypertensive rats. Biol Pharm Bull. 2005; 28(6): 967-71.
  13. Hussein G, Nakamura M, et al. Antihypertensive and neuroprotective effects of Astaxanthin in experimental animals. Biol Pharm Bull. 2005; 28(1): 47-52.

  14. Ikeuchi M, Koyama T, Takahashi J, Yazawa K. Effects of astaxanthin in obese mice fed a high-fat diet. Biosci Biotechnol Biochem. 2007; 71(4):893-9.
  15. Ikeuchi M, Koyama T, Takahashi J, Yazawa K. Effects of astaxanthin supplementation on exercise-induced fatigue in mice. Bio Pharm Bull. 2006; 29(10):2106-10
  16. Iwamoto T, Hosoda K, et al. Inhibition of low-density lipoprotein oxidation by Astaxanthin. J Atheroscler Thromb. 2000; 7(4): 216-22.
  17. Iwasaki, Tawara. Effects of Astaxanthin on Eyestrain Induced by Accommodative dysfunction. Journal of Eye (Atarashii Ganka). 2006; (6):829-34.
  18. Jyonouchi H, Zhang L, et al. Immunomodulating Actions of Carotenoids – Enhancement of in-Vivo and in-Vitro Antibody-Production to T-Dependen Antigens. Nutr Cancer-an International Journal. 1994; 21(1): 47-58.
  19. Jyonouchi H, Sun SI, et al. Effect of Carotenoids on in-Vitro Immunoglobulin Production by Human Peripheral-Blood Mononuclear-Cells -Astaxanthin, a Carotenoid without Vitamin-a Activity, Enhances in-Vitro Immunoglobulin Production in Response to a T-Dependent Stimulant and Antigen.Nutr Cancer -an International Journal. 1995; 23(2): 171-83.
  20. Jyonouchi H, Sun SN, et al. Astaxanthin, a Carotenoid without Vitamin-a Activity, Augments Antibody-Responses in Cultures Including THelper Cell Clones and Suboptimal Doses of Antigen. J Nutr. 1995; 125(10): 2483-92.
  21. Kajita et al. The effects of a dietary supplement containing astaxanthin on the accommodation functions of the eye in middle-aged and older people. Medical Consultation & New Remedies. 2009; 46(3): 89-92.
  22. Kim JH, Nam SW, Kim BW, Choi W, Lee JH, Kim WJ, et al. Astaxanthin Improves Stem Cell Potency via an Increase in the Proliferation of Neural Progenitor Cells. Int J Mol Sci. 2010; 11(12): 5109-19.
  23. Kim JH, YS Kim, et al. Protective effect of Astaxanthin on naproxen-induced gastric antral ulceration in rats.Eur J Pharmacol. 2005 ; 514(1): 53-9.
  24. – Kistler A, Liechti H, et al. Metabolism and CYP-inducer properties of Astaxanthin in man and primary human hepatocytes. Arch Toxicol. 2002; 75(11-12): 665-75.
  25. – Kurashige ME. Okimasu, et al. Inhibition of oxidative injury of biological membranes by Astaxanthin. Physiol Chem Phys Med NMR. 1990; 22(1): 27-38.
  26. Kurihara H, Koda H, et al. Contribution of the antioxidative property of Astaxanthin to its protective effect on the promotion of cancer metastasis in mice treated with restraint stress. Life Sci. 2002; 70(21): 2509-20.
  27. Lee SJ, Bai SK, et al. Astaxanthin inhibits nitric oxide production and inflammatory gene expression by suppressing I kappa B kinase-dependent NF-kappa B activation. Mol Cells. 2003; 16(1): 97-105.

 

Vous avez aimé, Partagez le Merci !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email